Communiqué de presse

Vers une croissance industrielle au Gabon grâce à une garantie d’assurance qualité

14 février 2019

  • Garantir la qualité des produits industriels est une pierre angulaire de la diversification et de la croissance industrielle.

 En ce début d’année 2019, grâce à un appui des Nations Unies et l’Union Européenne, le Gabon a marqué un pas important en s’assurant de la qualité de sa production/transformation de produits de consommation.

Selon Marc Ntchoréré, chef de service du laboratoire de la Direction Générale de la Concurrence et de la Consommation (DGCC) , « Le laboratoire de la DGCC est désormais à cheval sur les normes internationales pour produire des services d’assurance qualité viables pour les industries Gabonaises. Outillée des dernières générations d’équipements et de connaissances pour améliorer son système analytique, de conserver les milieux de culture, les échantillons, et surtout d’améliorer et de gagner en temps, la DGCC a permis de garantir l’assurance qualité d’un nombre de plus en plus croissant d’industries gabonaises. Nous sommes passés de 2000 paramètres analysés auparavant à 4323 paramètres analysés en 2018. Ce qui permet à la fois de rassurer les consommateurs quant à la qualité des produits de consommation, mais surtout d’accroitre les activités des industries et booster de manière significative la croissance économique du pays ».

En parlant en ces termes, M. Ntchoréré pese bien ses mots. Quelques jours seulement après que cette entrevue ait eu lieu, le laboratoire de la DGCC est devenu un réel objet de fierté pour le Gabon, ayant reçu une accréditation internationale très convoitée.  Il a reçu la confirmation d’avoir atteint pour la première fois la norme de qualité ISO 17025 de l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO).

M. Ntchoréré ajoute que ces résultats ont été possible en partie, grâce à l’accompagnement du Programme Infrastructure Qualité de l’Afrique Centrale (PIQAC) monté par l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) dans sept (7) pays de l’Afrique centrale dont le Gabon.  Le PIQAC, il faut le rappeler est un programme qui a été conçu dans la cadre Programme d’appui au commerce et à l’intégration économique (Pacie) financé par l’Union Européenne, visant à faciliter l’insertion et l’épanouissement de la sous-région Afrique Centrale dans l’économie mondiale, de manière à induire une réduction réelle de la pauvreté. Il est secondé par le Programme de Restructuration et de Mise à Niveau de l’Afrique Centrale (PRMN) qui pour sa part, contribue au renforcement des capacités productives de l’Afrique centrale afin que la sous-région puisse faire face, de manière soutenue, au double défi de l’intégration régionale et mondiale.

Au Gabon, ce sont trois (3) entreprises ont bénéficié de l’assistance technique du PIQAC pour la mise en place du système de Management de la Sécurité des Denrées Alimentaires (SMSDA) en vue de la certification selon l’ISO 22 000 (SOBRAGA, SIGALLI et SMAG (BPH)) dont 2 entreprises certifiées ISO 22 000 (SOBRAGA et SIGALLI).  Trois (3) consultants ont été formés dans le domaine de la sécurité des aliments et une centaine d’associations de femmes transformatrices des produits agricoles a été formée sur la qualité et la sécurité alimentaire et cent (100) représentantes formées en partenariat avec le ministère des PME du Gabon. Grâce à cet accompagnement, celles-ci ont un espace au supermarché Mbolo, à Libreville, où elles peuvent exposer leurs produits pour la vente de leurs produits.

Selon Nadia Komba, chef de service chez Sigalli, (Société industrielle gabonaise de laiterie et de liquides), « l’appui du programme PIQAC a permis la mise en place du système de sécurité de denrées alimentaires selon la norme ISO 22000. Il nous a également permis de réduire les délais, les couts et renforcer l’implication du personnel ».

En appuyant les industries gabonaises, les programmes PIQAC et PRMN tendent à stimuler la croissance de l’industrialisation du pays, constituant est un moteur important du développement économique et de l’emploi. Ils appuient significativement la réalisation des objectifs de développement durable, notamment l’objectif numéro 9 : « Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation », constituant un axe important du Plan cadre des Nations Unies pour l’Aide au Développement au Gabon (PNUAD) pour la période 2018-2022

A la faveur des travaux de clôture des activités des deux programmes les 6 et 7 février 2019 à Libreville, Gabon, le ministre de l’Industrie et de l’Entreprenariat national du Gabon, S.E. Mme. Carment Ndaot, en parlant des résultats des deux programmes au Gabon, a affirmé que «Nous poursuivrons nos engagements, conformément à la stratégie nationale d’industrialisation (SNI) qui découle du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE) et à la feuille de route du gouvernement, pour doter le Gabon d’un véritable tissu d’entreprises industrielles compétitives». Avec la volonté politique, a-t-elle souligné, le PRMN s’est doté de toutes les structures à l’exemple du Comité nationale de mise à niveau (Conami) et le Bureau de mise à niveau (BMN). Quant à la mise en œuvre, a-t-elle poursuivi, « sur 15 entreprises ayant adhérées, 7 ont été sélectionnées dans les secteurs du bois et des services liées à l’industrie et ont bénéficié de l’appui du programme, notamment dans les phases du pré-diagnostic réalisées par les experts de l’Onudi ».

Les échanges pendant les deux jours d’ateliers ont permis de faire le point de manière détaillée sur les activités réalisées et les résultats obtenus par les deux programmes depuis leur démarrage fin 2014, ainsi que de discuter de la consolidation et de la pérennisation des acquis à travers un éventuel financement d’une deuxième phase.

 

Vers une croissance industrielle au Gabon grâce à une garantie d’assurance qualité

Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative

ONUDI
Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Objectifs poursuivis à travers cette initiative